logo opsis

<< Retour au carnet de notes

Dis-moi oh mon miroir...

Par Bénédicte Maes le 17/08/2014

Nous pensons tous que la beauté est pour les autres, que nous devons "faire" avec ce que la naissance nous a donné.
Nous en occuper peut même nous paraître futile, parce que l'apparence est devenue tabou dans notre culture.
De ce fait, la plupart se contentent de ne pas s'aimer!
Mais nous nous trompons! La beauté est là pour tout le monde.

La beauté n'est pas un cadeau des Dieux.

L'idée que nous nous faisons tous de la beauté est complètement tronquée. Nous nous transmettons naïvement cette idée entre nous les uns les autres. Elle est constamment véhiculée dans notre société et surtout par les médias. Nous pensons tous que la beauté est donnée à certaines personnes qui font figures d'élus, notamment nos stars. Nous pensons aussi que nous, "les autres", nous devons nous contenter d'une beauté moyenne à minimale. Comme si la beauté était un cadeau des Dieux qui n'était offert qu'à quelques privilégiés.

Les médias nous font croire et ils le croient eux-mêmes, que ces personnes élues, les stars, ont atteint cette perfection et qu'elles détiennent seules le secret de cette beauté parfaite. Ces personnes sont devenues les icônes de cet idéal, icônes sous le charme desquelles nous tombons tous. Nous pensons que ces stars sont idéalement belles et évidemment nous pensons de nous-mêmes que nous en sommes bien loin! Nous oublions que c'est un leurre de notre société auquel nous sommes tous soumis, les stars y compris.

La tyrannie de la "beauté barbie".

Car cette idée est complètement fausse. Elle provient d'un processus d'idéalisation de la beauté, produite par les sociétés occidentales qui valorisent cet idéal sous une forme dite « parfaite » qui se réfère au Nombre d'Or. Nous avons complètement perdu de vue que cette beauté idéalisée - que j’appellerai « la beauté barbie » - n'est en fait qu'un leurre, un idéal par nature inaccessible, qui a pris la forme d'un diktat dominant et tyrannique. Et nous recréons tous les jours notre propre tyrannie. Face à ce diktat, nous ne savons plus nous accorder le droit d'être beaux.

Depuis peu de temps nous constatons que dans les médias, cette idée change. On y voit de plus en plus ces stars replacées dans la réalité, sans leur maquillage, sans Photoshop, et dans des situations de vie qui les rapprochent de nous. Cette évolution tient à un changement de paradigme sociétal qui provient lui-même d'un changement majeur des valeurs. La beauté "barbie" tombe de son piédestal, un nouveau désir de beauté simple émerge, nous voulons plus de respect et de considération pour la personne dans sa singularité.

Pourtant ces stars paraissent quand même plus « belles » que les autres. Comment font-elles ?

Nous nous trompons quand nous pensons qu'elles sont plus belles parce qu'elles auraient une plastique plus parfaite que la nôtre. Leur aura tient à la confiance qu'elles ont en leur apparence! Elles se sentent plus à l'aise avec ce qu'elles donnent à voir, et ça fait une énorme différence. Si on pose un vrai regard critique sur les stars on peut voir que nombres de leurs visages ont des traits assez banals comme il y en a dans la rue. Ces personnes ont compris quelque chose du secret de la beauté : pour devenir beau il s'agit d'harmoniser notre apparence extérieure à notre être intérieur.

La plus grande élégance, c'est la vérité. Thierry Mugler.

Si l'image que nous donnons correspond à ce que nous sommes, nous resplendissons parce que nous sommes "vrais". Elles sont aidées par des coachs spécialisés qui les conseillent pour trouver cette harmonie. Le maquillage et Photoshop font le reste.

Comment se réapproprier sa beauté?

Ne soyez pas dans la tendance. Ne vous faites pas avoir par la mode, décidez de qui vous êtes, ce que vous voulez exprimer à travers votre façon de vous habiller et votre mode de vie.  Gianni Versace

Ce travail de recherche sur notre propre beauté n'est donc pas réservée aux stars, elle est à notre portée. Notre beauté physique est aussi abordable et gérable que les autres aspects de notre vie. Mais il s'agit d'aller la chercher en nous et c'est un travail d'introspection et de recherche sur tout notre être, intérieur et extérieur, qui demande du temps. Une psychothérapie avec la parole seule ne suffit généralement pas, parce qu'il s'agit de réapprivoiser notre image ce qui demande une méthodologie particulière.

L'apparence est tabou.

Nous nous sentons mal à l'aise quand nous nous intéressons à notre image parce que c'est devenu tabou dans notre culture! Il ne faut pas nous dire que nous sommes beau, nous prendre en photo, ou pire, les regarder! Même se regarder dans un miroir ne se fait qu'à la sauvette. Etrangement pour notre société du paraître, la plupart d'entre nous, même parmi les plus narcissiques et les plus intellectuels, sommes convaincus que nous occuper de notre apparence – donc de notre beauté - est une occupation futile et égoïste. A l'extrême, certaines personnes croient même que trop se regarder dans le miroir pourrait attirer le diable !

L'apparence est d'ailleurs le petit oublié du Développement Personnel, qui prend tout de la personne en charge, sauf ça! Il me suffit de voir la mine déconvenue et consternée de mes collègues quand je me présente - un peu par provocation je l'avoue - comme "Thérapeute de l'Apparence", pour le vérifier chaque jour. Quand comprendrons-nous que notre apparence, c'est nous! C'est même un des aspects le plus important puisque c'est par elle que nous rencontrons l'autre. Ce tabou vient bien évidemment du mythe de Narcisse, sur lequel tout ce diktat est construit, qui nous fait croire qu'il ne faut pas convoiter ce qui est réservé aux Dieux !

La beauté est autre chose.

La beauté est le résultat d'une cohérence très profonde, et rarement atteinte de nos jours, entre ce que la personne est intérieurement et ce qu'elle en montre à l'extérieur. Nous pensons que la beauté gît dans l'harmonie des traits, alors qu'elle émane beaucoup plus de l'harmonie intérieur-extérieur. Ce qui fait que certaines stars ont des morphologies de visages irrégulières mais n'en sont pas moins fascinantes. Cette cohérence intérieur-extérieur est accessible à tout le monde quel que soit son physique. Il s'agit d'un éclat réel, physique et visible à l’œil, qui n'a rien à voir avec ce qu'on appelle la « beauté intérieure ». Quand la personne a atteint cette forme de beauté, elle SAIT et SENT qu'elle est belle. Elle se sent forte, cohérente, tellement entière et confiante, que cela lui donne une aura.